« L'esprit est un... Unissons-nous à la vie pour révéler les guides spirituels qui sont en nous. »

“Parfois, le plus simple et le plus difficile sont tout à fait exactement la même expérience… Ton amie se sent démunie face à une capacité qu’elle a si spontanément, qu’elle n’arrive pas à l’utiliser sciemment.

La capacité de se trouve là, au bon endroit… en suivant le rythme de la vie qui coule en nous est pourtant simple à concevoir.

Et pourtant, cette pure simplicité prend la forme d’un acte héroïque quand l’on cherche à maîtriser cette faculté sans même savoir qu’elle existe.

Car, ton amie aussi cherche à avoir toutes ses capacités de manière complète et maîtrisées… avec perfection.

Mais, elle n’a pas idée d’avoir ce don lié aux déplacements.

Donc, il est délicat de lui indiquer un exercice pour trouver ce qui est si naturel.

Peut-être n’a-t-elle pas envie de connaître ce don finalement ?

Car, pour elle, cela signifierait de lâcher l’endroit protégé, où elle se trouve en ce moment même.

Et ce courage est évidemment une difficulté majeure si l’on souhaite être à l’aise… sans pour autant savoir faire le tri entre ce qui est ta faculté et la sienne propre.

Car, toi aussi, tu as cette possibilité de te déplacer si spontanément que tu es bercé par l’illusion de ne pas savoir où tu vas… tout en révélant finalement avoir été complètement au bon endroit sans avoir fait exprès.

Eh oui, ce don est si curieux à mettre en mouvement… le sage ne sait pas, mais il agit en fonction de sa facilité rudement éprouvée par la sagesse acquise durant de nombreuses vies antérieures.

Il fut une époque où voyager était sacrément compliqué, coûteux, risqué, long et incertain… vous n’aviez même pas de carte ! Tout juste une boussole ou le chemin des étoiles comme seul guide.

Donc, il fallait faire confiance à ce qui est le plus instinctif en soi : le contact avec le sol par les pieds et les jambes.

Sentir les énergies de la Terre quand l’on est un voyageur prudent est vraiment la base d’une escapade réussie avec brio.

Se laisser porter par la mise en mouvement souple du corps est alors une libération.

Nul besoin de savoir exactement où l’on va, il suffit de regarder en soi plus qu’en les sens extérieurs pour savoir si l’on se sent bien ici ou pas.

L’instant est votre guide. Donc, il est rare que vous sachiez où vous allez… lieu qui se trouve dans un futur plus ou moins proche et plus ou moins facile à atteindre.

Comment retrouver pleinement la faculté de lire en les lignes invisibles des énergies de la Terre au cours d’un mouvement de son corps ?

La marche est évidemment le moyen le plus sûr de retrouver, tel un bébé, le sens du contact avec cette réalité si spontanée avec vous-même et les autres que vous pourriez l’utiliser après… même en voiture.

-Merci à vous.”

Ne Ratez Aucun des Articles du Blog

Et Recevoir Peut-être un Poème Dédié à Vous



Inscription à la newsletter

Envois sécurisés (sans spam)