« L'esprit est un... Unissons-nous à la vie pour révéler les guides spirituels qui sont en nous. »

“Un miracle se décompose en plusieurs étapes (cinq) et la plupart des gens s’arrêtent à la première !

La première étape est d’espérer un changement positif face à l’adversité.

La deuxième est d’explorer tous les côtés positifs de l’adversité avant de changer quoi que ce soit pour profiter des aspects qui pourraient être bénéfiques… cette étape est si difficile que la plupart des gens ne l’abordent même pas.

La troisième est d’éclairer tous les blocages et les limitations pour changer quoi que ce soit… aux niveaux psychique et émotionnel.

La quatrième est de laisser le passé au passé pour rentrer dans un flux de continuité de concentration jusqu’à l’apaisement complet au niveau énergétique. Il s’agit de pardonner et de rendre une dynamique à la situation que l’on souhaite voir changer.

La cinquième et dernière étape est de rester vigilant à ne pas corrompre le travail fait dans les étapes précédentes. Cette étape est assez difficile pour ceux qui vendent la peau de l’ours avant de l’avoir tuée et qui sont attachés à un résultat donné.

Évidemment, ces étapes peuvent être toutes perçues comme incroyablement difficiles et dépendantes de circonstances que l’on ne sait pas gérer.

Imaginez être face à la peur de mourir… vous ne voyez pas forcément tous les aspects positifs d’être dans une posture terrifiante.

Or, une fois la peur de mourir explorée complètement, vous pourriez vivre une vie complètement positive et différente de ce que vous auriez normalement fait.

L’adversité contient toujours un message positif, perçu comme tel par les sages.

Le reste est encore à explorer : quelle négativité vous attache encore à la situation d’adversité ?

Avez-vous réellement besoin d’être dans des dispositions idéales pour changer la donne ?

Il s’agit de se déconditionner complètement des causes de la situation antérieure à tous les niveaux.

Sans cette étape, votre concentration n’irait pas loin et serait trop volontaire !

Passé le sentiment complet de réussite… il vous reste d’être attentif à ne pas rechuter.

Comment ne pas rechuter ?

En restant attentif !

En effet, l’orgueil peut vite vous rattraper.

Donc, soyez simplement tranquille et attentif à ne pas vous focaliser sur une idée reçue telle que :

  • ça va marcher,
  • ça ne va pas marcher.

Le sentiment de liberté vis-à-vis de ces deux catégories de pensées peut être maintenu en vous rendant compte que la victoire importe peu… Ce qui compte, c’est d’apprendre.

Et si vous apprenez, alors, vous êtes en quelque sorte toujours gagnant !

On ne devient pas un sage en un jour… et ne serait-ce que la deuxième étape est incroyablement difficile pour la plupart d’entre vous.

Toutefois, sachez que cela est possible et que des sages sont au courant de la manière dont vous pourriez progresser sur le chemin des miracles.

Ces sages sont nous-mêmes, des Saints, des Bouddhas et des défunts ayant dépassé tous leurs attachements envers la vie.

Prenez refuge en nous, priez-nous, acceptez notre participation dans votre vie… vous apprendriez systématiquement.

-Merci à vous.

Ne Ratez Aucun des Articles du Blog

Et Recevoir Peut-être un Poème Dédié à Vous



Inscription à la newsletter

Envois sécurisés (sans spam)