« L'esprit est un... Unissons-nous à la vie pour révéler les guides spirituels qui sont en nous. »

“Le terme ‘méditation’ est ambigu.

Alors, que tu tentes de désigner un état d’esprit de paix et d’unité… la plupart des gens pensent que c’est un labeur de méditer.

Or, la méditation laborieuse n’est absolument ce que tu tentes de partager.

Même si les méditations de l’effort ont leur importance… tu parles plutôt d’une réelle expérience de lâcher-prise d’avec les pensées.

La méditation de la paix peut aider à déconditionner en observant profondément chaque pensée et les arrière-pensées, auxquelles la pensée en cours se réfère.

L’effort peut avoir lieu au tout début de la méditation pour revenir simplement à l’acte en cours.

Par la suite, cet effort est tout à fait superflu.

Et même, l’effort méditatif va vous désarçonner par sa tension fatigante à long terme.

La vraie méditation est d’une douceur infinie.

Elle accueille tout.

Et elle laisse tout repartir, le plus simplement du monde, sans effort.

Cette méditation n’est rien d’autre qu’un état d’être calqué au plus près du réel, sans transformation du mental… donc, sans effort !

Certains pensent qu’il faut faire le vide en méditation… Or, si tout est déjà vide pourquoi cet effort ?

Toutefois, certaines personnes sont tant prisonnières de leurs ambitions… que le fait de ne rien faire est absolument insupportable.

Donc, les sages donnent aussi des conseils d’efforts à ceux qui veulent réussir.

Mais, la vraie méditation est déjà là, simplement là.

Il est possible que certaines personnes très douées se mettent à osciller fortement entre une simple présence et un effort volontaire intense.

Ces personnes ont compris une idée essentielle : leur ego les met forcément face à beaucoup de souffrances. Toutefois, elles pensent pouvoir aider les autres en se perfectionnant.

C’est clairement le cas des bodhisattvas.

Se perfectionner nécessite un effort sur soi.

Effort sur soi qui va produire des mérites pour acquérir la capacité d’aider autrui.

Toutefois, le plus grand mérite est de faire cesser en soi toutes les souffrances maintenant.

Une simple idée n’est pas le fait de le vivre.

Il s’agit réellement d’être appliqué dans la compréhension fine que les mouvements de l’ego doivent être observés pour comprendre cette expérience d’unité.

Être ici et maintenant n’est pas à la portée de tous.

Donc, les personnes pour qui cela n’est pas encore accessible doivent également faire un effort de concentration.

L’habitude de cet effort va donner des occasions d’observation fine de l’ego… et certaines occasions seront pleinement réalisées, si l’étudiant continue son effort suffisamment longtemps et régulièrement.

À partir du moment où l’étudiant a fait sa première expérience de lâcher-prise… alors, il peut être facile de revenir à cette expérience, sauf si :

  • l’étudiant souhaite ardemment obtenir quelque chose, même au niveau spirituel,
  • l’étudiant a perdu son habitude de concentration par l’irrégularité de la pratique de la méditation,
  • l’étudiant continue de faire des efforts intenses pour tenter de renouveler son expérience de lâcher-prise.

Il est donc important de comprendre, dès le début, que la véritable méditation n’est pas un effort !

-Merci à vous.”

Ne Ratez Aucun des Articles du Blog

Et Recevoir Peut-être un Poème Dédié à Vous



Inscription à la newsletter

Envois sécurisés (sans spam)