« L'esprit est un... Unissons-nous à la vie pour révéler les guides spirituels qui sont en nous. »

“Trouveras-tu les mots pour un article qui traite d’un sujet que tu juges inexprimable ?

-Quelle est donc la nature de ce sujet ?

Je ne sais pas comment vivre l’écriture d’une manière si spontanée, de telle sorte que je puisse aborder tous les sujets.

Et en même temps… l’écriture peut m’emporter malgré moi, selon le moment.

-Tu ne sais pas, sauf que ce moment t’emporte. Laisse faire.

-Que souhaitez-vous que j’écrive ?

-Un article qui touche à l’essence de la vie et qui est issu de ta manière méditative d’écrire.

-Soit. Essayons…”

L’art d’écrire est le symbole de l’âme en silence.

Quel meilleur miroir que ce destin, que nous pouvons relire ?

L’abbé Pierre sauve les sans-logis, mais qui sauve les sans-âme ?

Réduits à la plus grande des pauvretés, malgré toutes leurs fortunes de faux biens matériels.

Créer une vie sans souffrance, ils ne le savent pas. Et ils se permettent d’agir grossièrement.

Recréer ta vie après avoir fait leurs erreurs t’a été permis.

Vois les effets de ces mots sur ta conscience.

La vie est création et destruction instantanées et simultanées.

Le rien est Tout.

Le vide est plein.

L’espoir et la rime de l’inquiétude ne font qu’un.

La quiétude est l’angoisse de la mort vécue avant l’heure.

Je est une mise en scène dont le rideau est jeté sur tes épaules.

Le rien peut tout.

La vie ne peut rien.

Créer une vie sur le tout matériel n’est rien.

Habitués à habiter la matérialité, les hommes de confiance ont leur avenir en main grâce à l’action de leurs âmes en eux-mêmes.

Servir à rien est la plus grande des magies, qui va construire la paix de tous.

“Il y a une divergence entre ce que j’écris et ce que je crois. Pourquoi ?

-Relis.

-Après relecture toutes les divergences ont disparu.

-La vie fait de toi un écrivain désormais.

Bon courage.

-Pourquoi utiliser le mot “rien” d’une manière si ambiguë ?

-Ce mot sert à faire réfléchir sur le véritable sens de ce qui est écrit.

-Les mots “tout ou tous” sont aussi très présents et mettent une drôle de lumière sur la dualité “rien/tout”.

-Oui, ce texte est difficile à comprendre même pour toi, alors que personne d’autre que toi et ton âme ne l’ont écrit.

-Oui, par exemple, les sans-âme vivent à l’opposé des choix de leur âme… et ils sont donc séparés de leur âme.

Ils ont juste oublié l’aspect le plus subtil de leur être, mais ils possèdent une âme. Ils voient celle-ci comme moins utile que les objets de leurs désirs.”

Ne Ratez Aucun des Articles du Blog

Et Recevoir Peut-être un Poème Dédié à Vous



Inscription à la newsletter

Envois sécurisés (sans spam)