« L'esprit est un... Unissons-nous à la vie pour révéler les guides spirituels qui sont en nous. »

“Tu prévois toujours le pire et tu espères le meilleur.

-Oui, c’est d’ailleurs issu d’un adage confucéen… « Se préparer au pire, espérer le meilleur, prendre ce qui vient. »

-Alors, ne te plains pas d’être secoué par le pire et de regretter le meilleur.

Cet adage a beau être ancien, expliqué et soutenu par des sages… il n’est pas sage de le suivre, selon nous.

Pourquoi cela ?

Tu n’es déjà pas dans le présent !

Il y a toujours plusieurs éventualités à la réalité.

Ta meilleure possibilité est déterminée par ton courage à affronter le présent déjà là.

Espérer le meilleur te fait passer à côté de l’art d’être le meilleur, là, juste là !

Il ne s’agit pas d’être le meilleur à une compétition, mais de réellement être méditativement immergé ici.

L’art d’être est ta meilleure possibilité qu’elle soit au repos ou en mouvement !

Comme tu le sais, certains événements de la vie ne peuvent pas être évités… même si ces événements peuvent être vécus différemment.

Ce n’est pas tant la mort ou la séparation avec ceux qui nous sont chers, mais il s’agit d’assumer son karma bon ou mauvais.

Parfois, la vie donne des occasions de se remplir d’amour vis-à-vis de ceux qui sont dans l’erreur.

Ces occasions peuvent être éprouvantes, particulièrement pour ceux qui choisissent de devenir Bouddha.

Tu as fait un choix intermédiaire… tu as des particularités de personnes ayant beaucoup de prédispositions.

Ces prédispositions peuvent être déclenchées par des processus, durant lesquels tu es face à la bêtise la plus monstrueuse.

Évidemment, ce n’est jamais une partie de plaisir… mais, tu ne peux pas éviter ces processus évolutifs, car ils sont lancés à partir de choix anciens et déterminés par la volonté.

Ta meilleure possibilité n’est donc pas d’être à l’affût d’une porte de sortie de ces événements douloureux, mais d’être immergé dedans méditativement.

Beaucoup d’anciennes âmes sont face à ce même type d’évolution.

Et toutes les personnes qui ont choisi d’obtenir des dons difficiles à maîtriser sont dans cette situation.

Le Bouddha Shakyamuni avait raconté ses vies antérieures, durant lesquelles, il obtenait des capacités…

Les événements étaient particulièrement douloureux. Mais sans ceux-ci, il n’aurait pas évolué et il ne serait pas devenu Bouddha.

Or, il avait fait le choix de devenir Bouddha.

Donc, le pire et le meilleur sont liés.

Donc, l’adage « Se préparer au pire, espérer le meilleur, prendre ce qui vient. » est complètement faux !

Pourquoi ? Parce qu’il présuppose qu’il est possible de se préparer au pire et donc de peut-être l’éviter, tout en restant ouvert au meilleur !

Voilà pour aujourd’hui.

-Merci à vous.”

Ne Ratez Aucun des Articles du Blog

Et Recevoir Peut-être un Poème Dédié à Vous



Inscription à la newsletter

Envois sécurisés (sans spam)