« L'esprit est un... Unissons-nous à la vie pour révéler les guides spirituels qui sont en nous. »

INTRODUCTION

De nombreux écrits de Sylvain proviennent de sa concordance avec un maître : le Bouddha Maitreya.

Il n’est pas rare que ce maître donne des enseignements par différents chamans ou par différentes personnes aux grandes sensibilités ésotériques.

Le Bouddha Maitreya s’exprime par différents moyens, qui dépendent évidemment de la personne qui reçoit et transmet son enseignement… avec des différences de styles, de langues et d’affinités pour diverses questions.

Sylvain transmet un enseignement inspiré par ses influences bouddhistes.

Avec le Bouddha Maitreya, des thématiques du quotidien sont abordées comme la relation amoureuse, le travail et la méditation sur le blog de ToutUnEsprit.org.

L’objectif du Bouddha Maitreya étant de rendre possible la Vie sur Terre d’une manière Juste… donc, chaque thématique a sa place !

Toutefois, vous noterez que Sylvain n’aborde pas encore certains sujets comme la politique… pour la simple raison qu’il n’est pas suffisamment entraîné pour parler de manière bénéfique à ce sujet.

Il est capital que chaque canal de transmission des enseignements connaisse parfaitement son champ d’expertise avant de publier.

Autant que faire se peut, il sera abordé dans cet article seulement les sujets et les questions n’aboutissant pas à des déformations ou à des prises de positions propres au canal.

QU’EST-CE QU’UN BOUDDHA ?

Contrairement à la croyance populaire, un Bouddha se distingue peu par ses atouts physiques… le Bouddha Shakyamuni passait parfois inaperçu parmi ses disciples, selon certains sutras du Digha Nikaya.

Le Bouddha Maitreya ne fait pas exception, malgré sa grande taille et son nez aquilin… qui ne sauraient être spécifiques à eux seuls d’un véritable Bouddha parfaitement éveillé par lui-même et capable d’enseigner aux autres comment se libérer.

Il faut une grande expertise de la connaissance intuitive pour avoir la chance de reconnaître un Bouddha sans se tromper.

L’esprit illimité sera bien entendu gage de reconnaissance, sans pour autant suffire parfaitement, car d’autres êtres éveillés peuvent le vivre.

Ses facultés à toujours apaiser, lorsqu’il est interrogé sur n’importe quelle question adaptée aux circonstances, seront réellement gage d’un maître complètement éveillé sachant répondre à la souffrance d’autrui.

Est-ce pour autant un Bouddha celui qui répond à toutes les questions ?

Et bien non, un Bouddha ne répond pas aux questions dont les réponses aboutissent à de mauvaises conséquences.

Quand vous souffrez ou que vous risquez de souffrir, interroger un Bouddha est toujours bénéfique, même s’il se tait dans de rares cas.

La relation des Bouddhas avec leurs disciples est étroite par l’esprit, même si elle est incroyablement distante physiquement.

Le Bouddha Shakyamuni avait déjà, à son époque, des disciples sur d’autres continents que l’Asie par la communication télépathique, notamment parmi les chamans de l’actuel Pérou.

La télépathie est grandement facilitée avec un Bouddha à l’éveil complet et aux dons développés dans leurs maîtrises parfaites.

La reconnaissance d’un Bouddha est réellement celle d’une reconnaissance de cœur à cœur, qui ne laisse la place qu’à un doute de nature intellectuelle.

QUELS SONT LES INTÉRÊTS DE RECONNAÎTRE UN BOUDDHA ?

Même si nous avons déjà un peu répondu en abordant la question précédente… les avantages de la reconnaissance d’un Bouddha ne s’arrêtent pas là.

L’assurance d’être toujours aidé de manière juste en fonction de ses dispositions à être aidé… voilà un intérêt majeur, qui débouche vers d’autres avantages comme…

Être plus capable d’aider les personnes de son entourage et les personnes sensibles à ce qu’il est appris et compris comme venant de la part d’un vrai Bouddha.

Vivre le vrai plutôt que ce que nous aurions aimé être vrai.

Apprendre de ses erreurs et ne pas les reproduire.

Avancer rapidement vers l’éveil et résoudre plus facilement chaque difficulté de la vie.

Débloquer les visions et les dons susceptibles de l’être d’une manière plus sereine et détachée.

Arriver au terme de ses incarnations, si cela est possible et souhaité.

Ce qui a le plus surpris Sylvain avec la découverte d’une relation intuitive avec les Bouddhas… c’est que les Bouddhas ne donnent pas directement de réponses toutes faites qui ne sauraient pas être mises à l’épreuve du doute.

Cela est donc à chacun de voir le vrai, là, où chacun est capable de le percevoir !

Le dernier avantage est alors celui de la liberté intérieure, malgré le fait d’être en relation avec un maître.

Ne Ratez Aucun des Articles du Blog

Et Recevoir Peut-être un Poème Dédié à Vous



Inscription à la newsletter

Envois sécurisés (sans spam)